Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Touloum

Prénom : Kaddour

Date de naissance (ou âge)  : 18 février 1973

Etat-civil   : célibataire

Nombre d'enfants :

Profession : sans

Adresse : Les Eucalyptus (Alger)

Date de l'arrestation : 26 avril 1995

Heure : 15h 30

Lieu de l'arrestation : son domicile

Agents responsables de l'arrestation : forces combinées

Résumé des faits : Citoyen âgé de 22 ans, sans profession, demeurant aux Eucalyptus (El Harrach, Alger), arrêté le 26 avril 1995 à 15h 30 à son domicile par des forces combinées lors d'un ratissage. Les militaires pénètreront dans la maison, tandis que les gendarmes et les policiers attendront dehors. Ils embarqueront le père de famille Abdelkader (51 ans), employé dans une société nationale, et les fils Slimane (27 ans), Djamel (20 ans), Ali (21 ans), son neveu Kaddour (22 ans) et deux cousins: Zerrouki Habib (31 ans) et Toufik (22 ans). Début 1998 une personne a rendu visite à la famille pour leur rapporter l'information selon laquelle tous seraient en vie et se trouveraient dans un centre de détention au sud du pays. Plusieurs voisins avaient été arrêtés et ont disparu aussi. La maison a été perquisitionnée plusieurs fois après l'arrestation.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • N'a jamais été localisé.

Démarches entreprises par la famille :

  • Plainte déposée par la famille le 13 mai 1996 auprès du tribunal d'El Harrach, enquête sans suite.
  • La mère a été interrogée par la police des Eucalyptus ainsi que par les militaires de la caserne de Blida sur les circonstances de l'arrestation.
  • Lettres diverses aux autorités.

Observations :

  • Son oncle et ses trois cousins ont été enlevés en même temps que lui et ont disparu.

Témoignage de la famille   : (tante)

Je recherche mon mari Touloum Abdelkader et mes trois fils, Touloum Slimane, Touloum Djamal et Touloum Ali ainsi que son neveu Touloum Kaddour et les deux fils de sa tante paternelle, Zerrouki Habib et Zerrouki Tewfik kidnappés le 26 avril 1995.

Ils ont été kidnappés depuis trois ans et trois mois.

Des militaires et des policiers sont venus à 15 h 30 à notre domicile. Ils ont fouillé la maison de fond en comble et ont pris les sept membres de la famille.

Nous avons cherché dans les commissariats d'El Harrach et des Eucalyptus sans résultats. Nous sommes allés aux tribunaux d'Alger d'El Harrach et d'Hussein-Dey, à la prison de Serkadji. Aucun n'a pu nous renseigner.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org