Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Laïdat

Prénom : Djilali

Date de naissance (ou âge)  : 31 mars 1959 à Bou Ismaïl (Tipaza).

Etat-civil   : Célibataire

Nombre d'enfants :

Profession : boulanger

Adresse : cité Si M'Hamed Bouguerra, Fouka (Tipaza)

Date de l'arrestation : 25 mai 1995

Heure : 18 heures

Lieu de l'arrestation : domicile

Agents responsables de l'arrestation : Miliciens

Résumé des faits : Citoyen âgé de 36 ans, célibataire, employé dans la boulangerie familiale, demeurant à la cité Si M'Hamed Bouguerra, Fouka (Tipaza), n'ayant aucune activité politique, enlevé le 25 mai 1995 à 18 heures à son domicile par les miliciens de Fouka, nommés Kherbis Baaziz, Mellouk et Daikhi Abdelhadi. Le jour-même, son cousin germain, Laidat Maamar a été également arrêté à son domicile à 13 h 30 par les mêmes miliciens. Lui aussi est porté disparu. Dans un premier temps, ces deux citoyens seront localisés au local de la milice de Fouka. Durant 12 jours, les miliciens venaient aux domiciles des deux citoyens pour réclamer des vêtements et des aliments pour les deux détenus. Après cette période, les familles ont perdu toute trace de leurs parents.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • Siège de la milice de Fouka (Tipaza).

Démarches entreprises par la famille :

  • Une plainte a été déposée par la famille en 1995 au tribunal de Koléa. Sans résultats.
  • Lettre adressée au président de la République.
  • Dépôt de dossiers à l'ex-ONDH, au bureau de wilaya des disparus et au secteur militaire de Tipaza.

Observations :

Témoignage de la famille   :

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org