Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Hocine

Prénom : Lounès

Date de naissance (ou âge)  : 26 mai 1955

Etat-civil   : Marié

Nombre d'enfants : 03

Profession :

Adresse : Baraki

Date de l'arrestation : 24 avril 1994

Heure : 18h 30

Lieu de l'arrestation  : sur la route

Agents responsables de l'arrestation : civils armés

Résumé des faits : Citoyen âgé de 39 ans, marié et père de 3 enfants, demeurant à Baraki (Alger), sympathisant du FFS à Baraki, arrêté le 24 avril 1994 à 18h 30 par des hommes armés sur la route Baraki - Boudouaou, alors qu'il était à bord d'un bus. Des informations données par un voisin policier à ses parents faisaient état de sa présence au centre de Châteauneuf. Le dit policier se serait rétracté par la suite. Il est à noter que ce citoyen qui était également un chanteur amateur, avait fait l'objet d'intimidations de la part de la gendarmerie lors des élections de 1991. Par la suite des militants islamistes lui auraient demandé de mettre fin à ses activités de chanteur. Avant sa disparition, un groupe armé constitué de 5 hommes avait fait irruption au domicile familial à la recherche du fusil de chasse du père. Un voisin policier, croyant être la cible du groupe armé téléphonera à ses collègues. Un accrochage s'en suivra faisant un mort et un blessé parmi le groupe armé. Les trois autres réussiront à s'échapper. Quelques jours après cet incident, deux hommes armés venus à bord d'un véhicule immatriculé à Tizi-Ouzou, se présenteront au domicile du père pour le questionner au sujet du fusil de chasse. Ils repartiront après avoir vu le certificat de dépôt du fusil à la gendarmerie. Aucune information depuis sur le disparu.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • Centre de la SM de Châteauneuf selon un voisin policier.

Démarches entreprises par la famille :

  • Lettres aux autorités, à l'ONDH.
  • Plainte en justice.

Observations :

  • Sympathisant du FFS.
  • A eu des démêlées à la fois avec la gendarmerie en 1991 au cours des élections et avec les groupes armés qui lui avaient interdit de chanter.

Témoignage de la famille   :

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org