Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Bouzid

Prénom : Méziane

Date de naissance (ou âge) : 1er décembre 1963

Etat-civil : Marié   

Nombre d’enfants :

Profession :          

Adresse : Gué de Constantine (Alger).

Date de l’arrestation : 13 août 1996

Heure :

Lieu de l’arrestation :

Agents responsables de l’arrestation :

Résumé des faits : Citoyen âgé de 33 ans, arrêté par des militaires le 13 août 1996, alors qu’il se trouvait à son domicile sis au Gué de Constantine (Alger). Son arrestation s’est déroulée en présence de sa famille et de ses voisins. Malgré les recherches de sa famille au niveau des commissariats, brigades de gendarmeries et des tribunaux, il n’a jamais pu être localisé.

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée éventuellement :

  • N’a jamais pu être localisé par sa famille.

Démarches entreprises par la famille :

  • La plainte déposée par ses parents devant le juge d’instruction près le Tribunal d’Hussein Dey a été clôturée par une ordonnance de non lieu en l’état, rendue par ledit juge le 21 mars 1999. Une affaire, sous le numéro 753/2000, est inscrite précipitamment devant le Tribunal pour l’audience du 11 mars 2000, afin de faire déclarer l’absence de la victime par jugement. Les affaires portées devant les Tribunaux algériens visent à faire déclarer « l’absence » judiciaire des victimes de disparition. A la suite de quoi, une seconde action permettra de faire déclarer leur mort civile.

Observations :

Témoignage de la famille :

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org