Disparitions forcées  
Introduction
Ab-Ak
Al-Ar
As-Az
Ba-Bel
Ben-Bez
Bi-Boug
Bouh-Bouou
Bour-Br
C
D
E
F
G
H
I
J-K
L
M
N
O
R
S
T
Y
Z
 
 

Nom : Boularouk

Prénom : Salah

Date de naissance (ou âge)  : 08 décembre 1950 à Chehna- Jijel

Etat-civil   : marié

Nombre d'enfants : 09

Profession : ouvrier     

Adresse : Tassoust - commune Emirabdelkader -Jijel

Date de l'arrestation : 22 octobre 1994

Heure : 6H du matin

Lieu de l'arrestation : domicile antérieur situé au village Tlata -Taher

Agents responsables de l'arrestation : forces combinées composées d'éléments de police de Taher, gendarmes de la brigade territoriale de Taher, et trois civils armés cagoulés qui l'ont tabassé devant les membres de sa famille, et ont volé de nombreux objets (40 000DA, appareils électroménagers,.etc.)

Lieu (x) où la personne disparue a été localisée :

il a immédiatement été exécuté devant son domicile au vu et au su de sa famille. En même temps une femme voisine de la victime a également été blessée par une balle perdue. Sur le coup, les forces combinées ont appelé une ambulance de la protection civile. Le corps de Mr BOULAROUK Salah et de la femme blessée ont été transférés à l'hôpital de Taher .La femme a été soignée mais reste handicapée à vie. Quand à la dépouille de M. Boularouk, elle n'a jamais été localisée ni remise à sa famille, malgré les nombreuses réclamations.

NB : Au cours des démarches pour obtenir des indemnisations, la famille du disparu a obtenu un constat de disparition délivré par la brigade de gendarmerie nationale de Emir Abdelkader, signé par l'officier GHOUILA Noureddine et daté du 14/06/2006, notant « décès du disparu dans les rangs des groupes terroriste » !!!

Recours internes :

Des recherches ont été effectuées après l’arrestation par les membres de la famille auprès des autorités judiciaires et des services ayant procédé à l’arrestation:

 La famille s'est rendue au commissariat de police de Taher, à la brigade de Gendarmerie nationale de Taher ainsi qu’au secteur militaire de Jijel pour connaître son sort mais sans résultat jusqu’à la délivrance du constat de disparition le 14/06/2006.

La famille a également écrit au procureur de la république de Taher et au Procureur général de la cour de Jijel

Observations
son fils Fateh est également disparu

 

Source: Association des familles de disparus de Jijel

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org