Il est accusé d’apologie du terrorisme

Le Raddh dénonce l’arrestation de Saber Saïdi

El Watan, 1er août 2012

Le Réseau des avocats algériens pour la défense des droits de l’homme (Raddh) a rendu visite, mardi dernier, à Saber Saïdi, un jeune homme de 33 ans arrêté par le DRS.

Le Raddh «condamne fermement la détention et l’enlèvement du jeune Saber Saïdi», indique un communiqué rendu public hier. «Des éléments du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) ont enlevé Saber Saïdi le 11 juillet 2012, dans son quartier de la cité Zerhouni Mokhtar (est d’Alger)», rapporte le Raddh. Depuis cette date, le jeune homme n’a donné aucune nouvelle. Sa famille a essayé de connaître le lieu de son incarcération.

Le 22 juillet dernier, Samir Saber a été présenté devant le procureur de la République au tribunal d’El Harrach. Il est accusé d’«apologie du terrorisme», selon les dispositions des articles 87 bis, 87 bis 4 et 87 bis 5 du code pénal. «Il a diffusé sur sa page facebook, selon le ministère public, deux vidéos d’un groupe terroriste qui activait dans les années 1990», nous a expliqué, hier, l’avocat de Saber Saïdi, Me Cheriet. Mais, poursuit-il, «il ne l’a pas fait pour des raisons idéologiques. C’est un garçon qui n’a aucune relation avec la mouvance terroriste».De son côté, l’Observatoire algérien des droits de l’homme (OADH) «récolte les informations et s’apprête à saisir le rapporteur spécial de l’ONU».
Bsikri Mehdi

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org