Deux immigrés guinéens meurent d'épuisement en territoire algérien, selon des témoins

ALGÉRIE - 18 octobre 2005 - MAP

Deux Guinéens, candidats à l'émigration clandestine vers l'Europe ayant finalement renoncé à leur projet, sont morts "de fatigue et de chaleur" en Algérie dans le camion les ramenant au Mali, rapporte l'AFP en citant deux de leurs compagnons rentrés mardi à Kidal (nord du Mali).

"Nous venions de Tamanrasset (sud algérien). Il y avait là plusieurs Africains. Ceux qui ne voulaient pas être arrêtés (en Algérie) cherchaient à revenir au Mali", a expliqué Ahmed, un habitant de Kidal qui était à bord du camion.

"Entre Tamanrasset et Tinzaouatine (sud algérien), les deux Guinéens, déjà très fatigués, sont tombés au fond du camion. Il faisait chaud, et ils sont morts quelques minutes après", a-t-il dit.

Les deux hommes ont été enterrés dans le désert, et les occupants du camion ont prévenu les autorités algériennes à la frontière algéro-malienne, ajoute la même source.

Deux autres candidats à l'émigration, revenus de leur propre gré par le mêmecamion à la frontière entre le Mali et l'Algérie, ont affirmé que "beaucoup, beaucoup" d'Africains ont été abandonnés à leur sort par la gendarmerie algérienne.

"Ils n'ont rien à manger, ils demandent de l'aide", a indiqué un des deux hommes, de nationalité malienne.

 
Version imprimable
Criminalisation de la migration  
www.algeria-watch.org