ILS EXIGENT LE DÉPART DU PRESIDENT DE LA SGP

Les dockers menacent de paralyser les ports

Le Soir d'Algérie, 4 juin 2017

Les représentants des travailleurs des dix ports commerciaux d’Algérie mettront à exécution leur menace d’une grève générale, «si le département des transports ne prend pas des mesures à l’encontre du premier responsable de la SGP Sogeport». Une décision prise au lendemain de l’entrevue qui a regroupé le nouveau ministre des transports et les cadres syndicaux de la fédération des ports (UGTA).
Abder Bettache - Alger (Le Soir) - A l’origine de cette montée au créneau des syndicalistes, le refus du premier responsable de la SGP de donner suite aux revendications des représentants des travailleurs. Il s’agit notamment du «gel des promotions internes, le recrutement, l’augmentation des salaires, ou encore l’octroi des primes».
Le premier responsable de la SGP a transmis sa décision à l’ensemble des directeurs des ports, leur exigeant «d’appliquer à la lettre ladite décision». Pour le syndicat des ports, il s‘agit là «d’une mesure répressive prise à l’encontre des travailleurs et leurs représentants et s’inscrit à contre-courant des accords conclus entre le partenaire social et l’employeur».
Pour le secrétaire général de la fédération des travailleurs des ports, M. Adjabi, cité par la presse, «le nouveau ministre s’est engagé à prendre en charge nos doléances, mais en lui accordant un peu de temps du fait qu’il est nouveau à la tête du secteur». «Nous avons pris acte de ces engagements et nous espérons que les promesses prises seront concrétisées», a-t-on souligné. Selon notre source, les travailleurs et les syndicalistes du secteur des ports ont grandement contribué «à la stabilité du secteur, et ce, au moment où d’autres secteurs avaient connu des paralysies». «La décision prise par le premier responsable de la SGP est en contradiction. Nous disons plutôt qu’il s’agit d’une provocation à l’adresse des travailleurs», a-t-on ajouté. Selon une source, une délégation de la fédération des travailleurs des ports sera reçue en ce début de semaine par le secrétaire général de l’UGTA. A l’ordre du jour de cette rencontre, «débattre et préparer la prochaine réunion avec le ministre de tutelle». Les animateurs de la fédération des travailleurs des ports appuieront leur revendication par une lettre explicative, que le secrétaire général de l’UGTA compte adresser au nouveau ministre des transports.
A. B.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org