La grève dans le secteur de l’éducation largement suivie à travers les wilaya

El Watan, 9 novembre 2009

- À l’est
- Constantine, un taux de participation de 79,54% dans le secondaire et 80% dans les paliers primaire et moyen ont été avancés, hier, à l’issue d’une rencontre de coordination animée par les représentants du Cnapest et ceux de l’Unpef. Le premier jour de ce mouvement de grève a été largement suivi dans les 48 lycées de la wilaya, selon les affirmations de Abdelhafid Boucetta, coordinateur de wilaya du Cnapest.

- Mila, le Cnapest et l’Unpef ont renoué hier avec la contestation pour la concrétisation de leurs revendications. Le débrayage a connu en son premier jour « un franc succès et les établissements relevant des trois cycles ont été paralysés dans une très large proportion », affirment les animateurs de ces deux syndicats. Le coordinateur de wilaya du Cnapest, Rabie Lamara, estime que « le taux de participation a atteint les 98% au niveau du secondaire et 60 et 54% dans les cycles moyen et primaire ». Selon les responsables de l’Unpef, le mouvement de contestation a été suivi à hauteur de 86,75%, tous paliers confondus.

- Souk Ahras, la grève a été suivie à 89,53% par l’ensemble des travailleurs du secteur de l’éducation. Les grévistes, qui ont réussi à paralyser la majorité des établissements scolaires pendant toute la journée d’hier, ont déclaré, par le biais de leurs représentants, qu’un taux de 100% a été enregistré dans plus de 40 établissements. De son côté, la direction de l’éducation limite le taux de suivi du débrayage à 44,89%.

- Annaba, selon Mahrez Yassine, président du bureau de wilaya de l’Unpef, « le taux de débrayage dans le secteur de l’éducation a atteint 86% ». Les chiffres officiels quant à eux avancent 1330 enseignants grévistes dans le secteur de l’éducation, qui en compte 8120.
- Oum El Bouaghi, le coordinateur du Snapap, M. Adad, a évalué le taux de suivi à 85% ; M. Bougandoura, coordinateur du Cnapest, a avancé le même chiffre. Selon la direction de l’éducation, le taux n’a pas dépassé les 23% tous paliers confondus.

- Sétif, la grève a été plus ou moins suivie. Selon les chiffres officiels, le débrayage a été suivi par 11,68% des enseignants du primaire. Concernant le moyen, l’on parle de 32,42%. Au niveau des établissements du secondaire, l’on enregistre 28,54%.

- El Oued, les établissements scolaires ont été paralysés. Selon les coordinateurs des syndicats de la wilaya, le taux de débrayage a atteint 95% au niveau des lycées et 65% au niveau des CEM et des écoles primaires. Pour les services de la direction de l’éducation, ce taux a avoisiné les 30%.

- Skikda, le mouvement a été massivement suivi hier. Les établissements scolaires, tous cycles confondus, ont été paralysés toute la journée. Les syndicalistes évoquent une forte mobilisation des travailleurs du secteur.

- Au centre
- M’Sila, selon le coordinateur de l’Unpef, le taux de participation enregistré dans la wilaya a atteint 87,85%. C’est un niveau record, dénotant l’adhésion totale et sans condition des enseignants aux revendications des deux organisations syndicales. La participation au débrayage au niveau des 15 daïras que compte la wilaya a atteint des proportions record avec 96% à Sidi Ameur, 95% à Bou Saâda et Hammam Dalaâ, 93% à Ben Serour, 90% à M’sila, 85% à Aïn Lahdjel et 80% à Sidi Aïssa.

- Aïn Defla, la grève a été largement suivie dans les trois paliers dans la wilaya de Aïn Defla, a indiqué le représentant national du Cnapest à Aïn Defla. Ce dernier a en effet affirmé que le débrayage au premier jour a atteint un taux de plus de 90%, notamment dans les lycées de la zone ouest de la wilaya. Au niveau des 1er et 2e paliers, le taux de suivi a dépassé les 70%, selon un membre de l’Unpef. Quant aux chiffres avancés par la direction de l’éducation au premier jour de la grève, ils sont respectivement de 4,76% pour le premier cycle, 12,30% pour le cycle moyen et de 13,83% dans le secondaire. Plusieurs dépassements ont été signalés.

- Tizi Ouzou, le nouveau mouvement de grève a sérieusement perturbé les établissements scolaires à travers les 67 communes de la wilaya, selon des informations recueillies de différentes sources. Les représentants des syndicats à l’origine de cette action de protestation ont fait état d’une large adhésion au mot d’ordre de l’Intersyndicale. Selon le représentant local du Cnapest, le taux de suivi dans les trois paliers de l’enseignement a atteint 90%. « C’est une réussite totale. » Le président de l’Unpef au niveau de la wilaya a indiqué que « l’adhésion au mouvement de protestation était forte et ce, en dépit des agissements de certains inspecteurs de l’éducation qui ont exercé des pressions sur les enseignants grévistes ».

- Béjaïa, Le coordinateur du Cnapest annonce un taux de suivi de 80% dans le secondaire. De son côté, M. Takesrit, membre du bureau de wilaya de l’Unpef, annonce « un taux de suivi de la grève de 60,25% dans les trois paliers de l’enseignement ». La section régionale de Béjaïa du Satef appelle, dans une déclaration publique, à une grève d’une semaine reconductible à partir d’aujourd’hui. Enfin, le conseil de wilaya du Sete/UGTA appelle également à observer deux jours de mobilisation, les 17 et 18 novembre.

- Bouira, les syndicalistes de l’Unpef et du Cnapest ont annoncé un large suivi de la grève, avoisinant les 100%. Selon toujours nos interlocuteurs syndicalistes, la grève a touché tous les établissements du secondaire (35 établissements) à travers la wilaya. Du côté de la direction de l’éducation de la wilaya, les estimations faites dans la matinée d’hier portent sur le suivi de la grève à 64% au niveau des lycées et 20% seulement pour ce qui est des autres établissements. Un décompte jugé aléatoire et infondé par les syndicalistes. Ces derniers en conclave annoncent une réunion pour aujourd’hui. Il est question de l’organisation d’un sit-in devant la direction de l’éducation, lequel sera, probablement suivi par une marche vers le siège de la wilaya, au courant de la semaine.

- Boumerdès, presque tous les établissements scolaires ont été paralysés hier dans la wilaya de Boumerdès. « Le taux de suivi de la grève dans les établissements du secondaire va de 65% à 97%. En termes de personnel enseignant ayant répondu favorablement à notre appel, le taux se situe dans les 85% », nous a déclaré le responsable local du Cnapest. A Boudouaou, Bordj Menaïel, Dellys, Naciria, les Issers comme dans toutes les communes de la wilaya, les lycées, collèges et de nombreuses écoles primaires étaient à l’arrêt.
- Blida, plus de 90% des établissements scolaires de la wilaya de Blida ont été paralysés par le mouvement de grève. Selon le vice-président du bureau de wilaya de l’Unpef, le mouvement de grève a été suivi à 80% dans les écoles primaire et à 85% pour le moyen. Selon le coordinateur du Cnapest de la wilaya de Blida, 1088 enseignants ont participé à ce débrayage et 10 lycées ont été complètement paralysés.

- À l’ouest
- Mascara, le mot d’ordre de huit jours de débrayage lancé par les syndicats autonomes Unpef et Cnapest à partir d’hier dimanche a été largement suivi pour sa première journée à Mascara. Selon Skanderi Bachir, membre du bureau de wilaya de l’Unpef, « le taux de participation dans les lycées a atteint 100%. Quant aux CEM, il a été observé un taux de participation de 90%. La surprise a été enregistrée au niveau des écoles primaires ; certaines ont été totalement paralysées à Matemore, Maoussa et Mascara ». Selon lui, « pour cette première journée et avec un taux global de plus de 55%, le débrayage est considéré comme réussi ». Contacté hier par téléphone, le secrétaire général de la direction de l’éducation, Harir Ali, nous dira que « le taux de participation au niveau des lycées était de l’ordre de 60,20% ; il a atteint 23% au niveau des CEM et 5,37% dans les établissements primaires. Le taux global est de 21,81% ».

- Chlef, beaucoup d’établissements scolaires ont dû fermer leurs portes, hier, suite au mouvement de grève qu’observent les enseignants des trois paliers. Les syndicats ayant appelé à cette action affichaient leur satisfaction quant à l’adhésion du corps enseignant. Selon un représentant du Cnapest, le taux de suivi dépasse largement les 75% dans les lycées de la wilaya. Il souligne la détermination des personnels concernés à poursuivre la grève jusqu’à satisfaction de leurs revendications. De son côté, la direction de l’éducation affirme que le mouvement a enregistré un taux de suivi de 45,04% dans le secondaire, 17,79% dans le moyen et 3,72% dans le primaire.

Par A. B., A. Souag, A. T., A. Y., Aziza L., C. L., Correspondants, K. O., Lyazid Khaber, S. Ghellab

 
Version imprimable
Luttes syndicales  
www.algeria-watch.org