Le président Bouteflika sort de l'hôpital, état de santé "favorable"

ALGER (AFP) - samedi 17 décembre 2005, 16h10

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, dont l'hospitalisation depuis trois semaines à Paris suscitait maintes interrogations, a quitté samedi matin l'hôpital du Val-de-Grâce, dans un état de santé qui "évolue trés favorablement", selon un communiqué médical algérien.
"L'état de santé du Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika évolue trés favorablement et les suites de l'intervention qu'il a subie sont d'un très bon pronostic", indique le communiqué, signé du Professeur Messaoud Zitouni qui l'avait accompagné à Paris au début de son hospitalisation.

Photo
agrandir la photo

La responsable communication du service de santé des armées françaises, Anne Robert, a confirmé que M. Bouteflika avait quitté dans la matinée l'hôpital militaire du Val-de-Grâce. Elle s'est cependant refusée à tout commentaire sur l'état de santé ou sur la destination du président algérien, qui était hospitalisé dans cet établissement depuis le 26 novembre.
Interrogée par l'AFP, une source algérienne informée à Paris a indiqué que "le président Bouteflika se trouve maintenant dans une résidence de repos en région parisienne".

Photo
agrandir la photo

Cette source n'a pas donné de précision sur le lieu exact où se trouve M. Bouteflika, ni sur la durée prévue de son séjour dans cette résidence.
Selon la même source, une équipe de la télévision algérienne serait venue d'Alger pour interviewer M. Bouteflika "qui pourrait intervenir ce soir à la télevision", au principal journal du soir.

"Le président devrait rester encore quelques jours à Paris pour se reposer", a pour sa part déclaré à l'AFP à Alger une source proche de la présidence.
Le communiqué médical, cité par l'agence de presse algérienne APS, précise que les médecins traitants ont prescrit durant son hospitalisation au président algérien "des examens complémentaires dans le cadre d'un bilan de santé approfondi".

"Les résultats des investigations étant satisfaisants, les médecins ont décidé la sortie ce samedi du Président de la République de l'hôpital", explique le texte qui ajoute qu'"un repos strict a été prescrit au Président avant la reprise de ses activités nationales et internationales".

Abdelaziz Bouteflika, 68 ans, a été opéré d'un "ulcère hémorragique au niveau de l'estomac", selon un précédent communiqué médical signé par le Professeur Messaoud Zitouni et diffusé le 5 décembre.

Le transfert d'urgence de M. Bouteflika d'Alger à Paris, le long silence des autorités algériennes et la durée de l'hospitalisation du chef de l'Etat, avaient fait naître de nombreuses interrogations sur son état de santé.

Le Pr Bernard Debré, qui n'a pas soigné M. Bouteflika, avait déclaré jeudi qu'il était "probable" que le chef de l'Etat souffre d'un cancer de l'estomac.

Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia avait affirmé jeudi que M. Bouteflika sortirait "dans quelques jours" du Val-de-Grâce et que sa convalescence se déroulait "de manière parfaite", en dénonçant des "rumeurs insensées" circulant sur l'état de santé du chef de l'Etat.

Vendredi, le chanteur de raï Cheb Mami avait déclaré à l'AFP que M. Bouteflika allait "vraiment bien", expliquant qu'il l'avait rencontré jeudi après-midi au Val-de-Grâce pendant 10 minutes en tête à tête dans sa chambre.

"Il allait vraiment bien, il était souriant, comme d'habitude, il n'était pas marqué, pas du tout fatigué", avait expliqué le chanteur.

 
Version imprimable
Inquiétude pour Bouteflika malgré le black-out médical (Libération, 15.12.05)  
www.algeria-watch.org