Lutte contre la cybercriminalité et criminalité financière: Abdelghani Hamel à Lyon pour représenter «Afripol»

par Z. Mehdaoui, Le Quotidien d'Oran, 12 juillet 2017

  Le patron de la police algérienne et non moins, président de l'Afripol (Mécanisme de coopération policière africaine), le général-major Abdelghani Hamel sera, à partir, d'aujourd'hui mercredi, à Lyon (France), pour prendre part à une réunion très importante, autour de la lutte contre la cybercriminalité et la criminalité financière.

Invité par le secrétaire général d'Interpol (organisation internationale de la police criminelle), Jürgen Stock, le directeur général de la police nationale, sera accompagné d'une importante délégation, indique, à cet effet, un communiqué qui précise que la réunion se déroulera du 12 au 13 juillet, au siège d'Interpol. Le général-major devrait, à l'occasion de cette rencontre, présenter l'expérience de l'Algérie, en matière de lutte contre ce type de criminalité, extrêmement complexe, mais aussi les mesures prises par les différents pays africains, dans le cadre des mécanismes mis en place par Afripol, pour lutter contre le crime sous toutes ses formes. Abdelghani Hamel, devrait, également, exposer la feuille de route adoptée par les pays africains, membres d'Afripol, lors de la proclamation du mécanisme de coopération policière africaine dont la première assemblée générale a eu lieu au mois de mai dernier, à Alger.

Il y a lieu de rappeler que les efforts de l'Algérie pour la création d'une synergie, permettant une lutte plus efficace contre le terrorisme et le crime organisé, dans le continent africain a été salué, à mainte reprises, par les responsables d'Interpol. Les services de sécurité algériens, fort de leur expérience dans la lutte contre le terrorisme, sont sollicités dans le monde entier.

En créant ‘Afripol', l'Algérie et les 40 pays qui constituent ce mécanisme africain de la police, ambitionnent de parvenir à une vision globale, permettant d'améliorer l'efficacité des services de police africains, à travers le renforcement des capacités organisationnelles, techniques et opérationnelles.

C'est cette coopération qui intéresse, au plus haut niveau, Interpol qui sait, plus qui quiconque, que le crime et le terrorisme n'ont pas de frontières.

 

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org