Un commissaire divisionnaire chef de cabinet et un nouveau directeur des URS

Nouvelles nominations au sein de la DGSN

Par : NEÏLA B., Liberté, 6 septembre 2010

Depuis sa désignation à la tête de la DGSN, le général-major Hamel a enclenché un vaste chantier de réformes de l’institution policière. Ses engagements n’ont pas tardé à se concrétiser sur le terrain.
En effet, des changements très importants sont en train de s’opérer au niveau de plusieurs directions et services. Ainsi, de source bien informée, on apprend que le directeur général de la Sûreté nationale vient de relever de ses fonctions le chef de service protection et sécurité des personnalités (SPS), dépendant de la direction des renseignements généraux (DRG) de la police sise à Ben Aknoun. Le DGSN a pris cette décision suite à une inspection surprise qu’il a effectuée lui-même à ce service où il a relevé des insuffisances et des anomalies au niveau de la gestion. Rien n’a infiltré, cependant, sur son successeur. Par ailleurs, un jeune officier vient d’être désigné comme chef-d’état major de la sûreté wilaya d’Alger, à Bab-Ezzouar.
Notre source affirme, aussi, que le commissaire divisionnaire, Ali Mekkoud, a été désigné chef de cabinet de la DGSN. Il a occupé plusieurs postes, dont celui de directeur du laboratoire de la Police scientifique et technique, dépendant de la direction de la police judiciaire (DPJ), tout comme il a occupé un poste de responsabilité au niveau du centre de la documentation et de l’informatique (CDI). “Il est connu pour ses compétences et sa grande expérience au sein de la police”, nous dit-on. Il remplacera, ainsi, le commissaire divisionnaire Zerrouk qui, lui, a été désigné directeur des unités républicaines de la police (URS). Il a déjà fait ses preuves au niveau de cette direction qui a été, elle aussi, touchée par des changements.
Un nouveau commissaire divisionnaire a été désigné à la tête de la 8e unité URS de Kouba. Il occupait auparavant le poste d’adjoint du commandant de la 9e URS à Bachdjerrah. Un chef de sûreté urbaine de la sûreté de daïra de Sidi-M’hamed a été désigné comme commandant de la 9e URS à Badjerrah.
“Les URS dépendront des sûretés de wilaya en matière de déplacement seulement, alors que le recrutement et la gestion resteront dans les prérogatives de cette direction”, nous a affirmé le responsable de la communication à la DGSN.
On apprend, aussi, que des officiers de police ont été mobilisés dans différents barrages et points de contrôle, suite aux instructions du DGSN, afin de surveiller, contrôler et orienter les agents de l’ordre public et autres policiers répartis sur le terrain en contact direct avec les citoyens, dans le cadre du renforcement de la police de proximité.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org