Le coût de ce projet à Tizi Ouzou est estimé à 600 millions de dinars :

Une nouvelle ville autour du pôle universitaire de Tamda

par A. Drifa, Le Jeune Indépendant, 12 février 2007

Le plan d’occupation du sol de Tamda, destiné à la réalisation d’un pôle universitaire de 15 000 places pédagogiques et de 9 000 lits, a été examiné hier, lors d’une réunion qui a regroupé le wali de Tizi Ouzou, le bureau d’études en charge du projet et certains membres de l’exécutif.

Ce projet fera immerger une nouvelle ville dans la localité de Tamda, sise à 15 km à l’est du chef-lieu de la wilaya et desservie par la RN 12 et le CW 174. Il sera implanté sur une assiette de 140 ha et coûtera, selon les premières estimations, 600 millions de dinars.

En plus du pôle universitaire, dont une première tranche de 4 000 places pédagogiques a déjà été confiée, le nouveau centre urbain de Tamda sera accompagné de tous les équipements nécessaires, à savoir une sûreté urbaine, un hôpital, un marché, des terrains de sport, deux CEM, un lycée, un centre d’administration générale, un musée, des espaces verts et de détente ainsi que 10 000 logements.

L’actuel site de Tamda, qui compte 6 000 habitants, sera relié à la nouvelle ville par une zone tampon, une sorte de grand jardin qui assurera la jonction entre les deux parties. Avant d’entamer la réalisation de ce nouveau pôle, les responsables prévoient un aménagement de l’ancien centre et sa dotation de toutes les commodités en vue d’assurer une meilleure cohabitation entre les habitants de cette cité et la communauté universitaire qui devra s’installer à Tamda.

Sur l’ensemble du terrain dégagé, certaines parcelles relèvent du domaine privé et les autorités devraient entreprendre les démar-ches pour leur récupération ou l’association des propriétaires au projet. Le bureau d’études a évoqué la réalisation d’une gare routière à la sortie de la ville sur la RN 12 et un parc d’attractions sur la partie basse donnant sur l’oued Sébaou.

Sur la partie haute seront construites d’autres infrastructures, à l’instar d’un bureau de poste, un marché, une maison de culture, un hôpital, une crèche et un centre de formation. Le pôle universitaire sera également doté d’une grande bibliothèque médiathèque et tous les équipements d’accompagnement nécessaires pour assurer une meilleure prise en charge des étudiants.

Dans son intervention, le DLEP a proposé la réalisation d’une étude de micro-zonage du terrain dans la mesure où Tamda compte certains terrains non destinés à la construction. Pour sa part, le wali a recommandé l’étude de tous les facteurs et de toutes les données pour assurer la réussite du projet, tout en évitant une confrontation entre les habitants actuels de la région et la nouvelle population qui s’y fixera.

Ce pôle devra également servir à désengorger la ville de Tizi Ouzou qui connaît une grande saturation. A. D.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org