COOPERATION

Une chambre de commerce et d’industrie algéro-allemande

Le Quotidien d'Oran, 3 juin 2006

La chambre de commerce et d’industrie algéro-allemande a été inaugurée jeudi par le ministre du Commerce, El Hachemi Djaâboub, en présence de l’ambassadeur d’Allemagne à Alger, M. Johannes Wasterhoff, ainsi que du représentant du ministère fédéral allemand de l’Economie. «Nous avons plus de 80 chambres de commerce et d’industrie dans le monde et je peux vous dire que c’est la première fois que l’on procède à l’installation de l’une d’elle aussi rapidement», s’est félicité le président de la chambre de commerce et d’industrie allemande qui a pris part également à l’inauguration. Selon lui, cela est un signe qui ne trompe pas sur tout le sérieux en matière de coopération qui lie les deux pays.

Il soulignera que l’Algérie est devenue aujourd’hui non seulement un partenaire de l’Allemagne mais de toute l’Europe, en saluant au passage tous les efforts consentis par notre pays pour développer son économie.

Le représentant du ministère fédéral allemand dira pour sa part que son pays va soutenir cette coopération. L’orateur qui se dit très optimiste quant au futur, appelle «à travailler sans bureaucratie au profit des deux pays pour ainsi donner un autre souffle aux relations bilatérales». Le représentant du ministère allemand a annoncé par ailleurs que les investissements de son pays en Algérie qui sont jusqu’ici faibles vont augmenter dans l’avenir, sans trop donner de détails sur les secteurs qui seront concernés.

Pour M. Chami Mohamed, président de la chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), la coopération entre les deux pays est tellement forte qu’une chambre algéro-allemande est devenue une nécessité.

C’est d’ailleurs ce qu’a développé M. Djaâboub au cours de son intervention. Selon lui, la création de cette chambre intervient à point nommé pour la promotion de l’industrie et le commerce et ce par le biais des entreprises des deux pays. Le ministre qui rappellera à l’assistance que les Allemands étaient aux côtés des Algériens au lendemain de l’indépendance en équipant le tissu industriel de notre pays, dira qu’après l’installation de cette chambre les échanges commerciaux vont inévitablement augmenter. Il rappellera à ce sujet que le volume des échanges entre les deux pays est passé de 1,5 milliard de dollars en 2004 à 2,5 milliards de dollars en 2005 grâce, explique le ministre, à la forte progression des exportations algériennes vers l’Allemagne, essentiellement des hydrocarbures. Djaâboub regrette cependant que ces échanges, côté algérien, se limitent seulement aux produits hydrocarbures et n’a pas caché que l’une des préoccupations majeures des autorités algériennes reste le développement des exportations hors hydrocarbures.

Le conseil exécutif de la chambre de commerce et d’industrie algéro-allemande est composé d’une dizaine de responsables de sociétés germaniques installées en Algérie. La nouvelle chambre dont le siège est situé au chemin Poirson à El-Biar sur les hauteurs d’Alger est chargée de plusieurs missions notamment la recherche de partenariats d’affaires, la représentation des foires allemandes en Algérie, informer sur les législations d’affaires algériennes et allemandes ainsi que la pré-examination des demandes de visas d’affaires.

Dans un communiqué distribué à la presse, les Allemands ne cachent pas leur ferme intention d’aller loin dans la coopération avec les Algériens. «L’installation de la chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie souligne tout l’intérêt profond de l’économie allemande de regagner sa place en tant que partenaire privilégié de l’Algérie», lit-on dans le communiqué.

Z. Mehdaoui

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org